Aimes-tu de la bonne manière ?



Ta manière d'aimer est bénéfique pour toi si elle ne te cause pas d'émotions désagréables.

Les émotions comme la colère, l'impatience, la rancune, la tristesse, le sentiment de rejet, etc. sont des signaux d'alarme qui t'indiquent que ta manière d'aimer a besoin d'évoluer, si, bien entendu, tu désires être plus heureux/heureuse dans tes relations (à toi-même et avec les autres : amis, enfants, conjoint, etc.)


Les émotions désagréables sont des messages qui te renseignent notamment sur tes besoins non respectés. Les écouter et les gérer au quotidien s'apprend. C'est ce que je te propose dans l'accompagnement Sophro "Gestion des émotions", à découvrir ici.


Aimer, c'est accepter les désirs, les opinions, les comportements des autres, même si tu n'es pas d'accord et même si tu ne comprends pas pourquoi ils sont ainsi.

Aimer reste le moyen par excellence pour arriver au bonheur véritable, ce à quoi nous aspirons tous.

Nous n'avons pas appris à aimer mais il est temps d'apprendre !

Apprendre à aimer malgré toutes sortes de situations difficiles telles la trahison, la violence, la jalousie, l'indifférence, le rejet, la pauvreté, etc.

Tu peux changer d'angle de vue sur les choses et enfin changer d'angle de vie (voir programme complet dédié "5 clés de réalisation de Soi")


Il t'est peut-être difficile de t'ouvrir à l'acceptation, car tu crains qu'en acceptant la situation dérangeante, elle ne changera jamais et que tu devras ainsi toujours vivre avec. Au contraire ! Un e situation ou émotion acceptée n'a plus besoin de se représenter à toi. En revanche tout ce à quoi tu résistes, persiste.


Je te rappelle que accepter (notion spirituelle) ne veut pas dire "être d'accord".

Accepter c’est constater, reconnaître, observer, donner le droit à une personne, un fait, une situation d'exister, même si nous ne sommes pas d’accord ou ne comprenons pas. C'est reconnaître que tout est juste, tout est enseignement.

Aussitôt qu’il y a un jugement, une critique ou une accusation, il y a un manque d’acceptation. Nous sommes décentrés, c’est notre ego qui a pris le dessus en se basant sur ses croyances et valeurs. Pour accepter, nous devons être centrés, car l’acceptation vient du cœur.

Le mot acceptation représente un des termes que j'utilise le plus dans mes accompagnements, car elle est nécessaire pour vivre l’amour véritable (inconditionnel) envers soi-même ou envers quelqu’un d’autre.


L'amour (l'acceptation) a un pouvoir de guérison énorme et pas seulement au niveau physique. L'acceptation mène définitivement à la transformation de la situation dérangeante. Cette transformation peut se produire de plusieurs manières et, souvent, de façon inattendue. Toutefois, chacun a des limites et il est important d'en tenir compte et de les respecter.


Il est impossible de te sentir aimé des autres si tu ne peux t'aimer toi-même. Si tu te sens jugé.e ou critiqué.e, c'est que toi-même, tu te juges et te critiques intérieurement.


À quand remonte la dernière fois où tu t'es dit : « Je m'aime », en le ressentant vraiment en toi ? En t'acceptant, c'est-à-dire en te donnant le droit d'être qui tu es, d'avoir certains comportements, des peurs, des limites avec lesquels les autres et toi-même n'êtes pas toujours d'accord, et en ayant toujours en tête où tu veux en arriver, tu développeras l'amour de toi graduellement.


Je te propose un exercice simple et efficace : fais une liste de toutes tes qualités et enrichie la une fois par semaine. Si tu as de la difficulté à faire ta liste, demande à un proche de te dire ce qu'il aime chez toi. Accueille ses propos sans contre argumenter. Note simplement et s'il le souhaite donne lui toi aussi 10 de ses qualités. Je te promets de beaux moments de partage et cela t'aidera à entrer en contact avec la personne merveilleuse que tu es.


Avec amour,

Marina

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout